AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Azu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azuria
vétéran
avatar

Nombre de messages : 369
Age : 27
Localisation : Perdu
Réputation : 0
Points : 64
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Azu   19.11.08 21:30

On ne peut rêver de fin plus pitoyable... Mais avant une fin il y à un début, il y a une histoire. Pas toujours exceptionnelles, ne contant pas forcément de haut faits, mais présentes malgré tout.

Sa date de naissance, elle ne s'en souvenait plus. Son passé n'importait pas plus que ça, on lui avait appris à viser haut, le plus haut possible depuis sa naissance. Viser, souhaiter, espérer, un magnifique sentiment connu de tous. Un éclair de lumière dans un orage permanent, s'approcher toujours plus près, encore plus près, et sauter, pour mieux tomber, s'écraser sans avoir atteint le sommet de la gloire.
L'histoire conte la vie des héros, mais qu'en est-il de tout les autres ? Ceux qui sont passé, qui ont vécus parmi eux et qui sont mort avec eux. De toute ces croix plantés derrière ces églises ? combien signifient encore quelque chose ? et même pour qui cela signifie il encore quelque chose ? peu surement... alors qu'en est-il de tous ceux qui n'ont même pas été enterrés ?

Partie, comme ça, au sommet de sa gloire, à la base seulement de ce qu'ils pouvaient accomplir. Elle était partie, pourquoi ? le savait-elle encore déjà, peu importe ce que c'était ce qui l'attendais était encore plus gros. Le choix avait-été fait, tout lâcher, toutes ces petites choses agréables au demeurant, mais si prenante... qui lui avaient fait oublié qui elle était....

Sa main était chaude, les deux petites filles couraient dans la plaine, le parfum des fleurs enivraient leurs sens, elles rêvaient de fleurs. La chaleur de leur foyer laissait présager une vie calme et heureuse, dans ce petit village loin de la capitale elles se souciaient plus de savoir qui ferait de la balançoire la première, que de la guerre qui se présageait au loin. Le temps de l'insouciance est l'apanage de l'enfance, jusqu'au jour ou l'on découvre que l'herbe n'est plus verte... que les roses sont le plus élégant des appât, que la chair est aussi désirée que les petites fraises que l'on ramassait au coin du jardin petit.

... une promesse perdue...
... une tombe oubliée...
... une revanche ratée...

Cela n'aurait pas du finit comme ça, c'est aux portes de la mort qu'on prend conscience de tous nos regrets...

Même pour une démoniste, même elle, se rendais compte que son cœur pleurait, ce cœur qu'elle avait vendu, qu'elle croyait disparu. Ces anciens compagnons, qui la maintenait en vie, elle les avait quittés, partie pour ne plus revenir, partie dans la tempête... sans destination. Un allé simple pour l'enfer, les zeppelins gobelin c'est bien, rapide, efficace, enfin le seul truc qu'on pourrait leur reprocher, c'est qu'ils sont gobelin. Pas au niveau du "spirit" même, plutôt de la sécurité... Plonger dans une eau à 0° depuis 1000m d'altitude c'est jamais une bonne surprise. En ressortir en vie, n'en est pas vraiment une, et même tuer le chef de bord n'arrange rien, le peu de lest apporté ne suffisant pas à maintenir le bout de pont encore à flot... à flot justement. Mais bon pense t'ont à tous ça lorsque qu'on est inconscient ? Surement pas... heureusement le gobelin pensera toujours à vous garder en vie le plus longtemps possible.
Qui sait ? Un navire de l'alliance pourras facilement négocier le retour du pauvre commandant de bord contre un corps ennemis.

Puis en prison on a à manger, je l'accorde nourrir un ennemis c'est pas très malin. Surtout si il porte un collier de pierres infernales. Mais bon, des matelots de l'alliance voilà, avec un gnome comme surveillant on n'en demandera pas trop. Puis le commandant avait surement dans l'espoir de connaître la liste des mystérieux suspect ayant attaqué Dranassus et étant repartis sans aucunes pertes, hormis leurs description faciale, il y a déjà quelques temps. C'était un jeune homme brillant.

Sa tête sied parfaitement sur la lance de la directrice de sa garde rapprochée. l'infernal avait été invoqué juste après la sortie de cellule de la captive, convoquée sur le pont. Le bateau avait subit de sérieuses avaries suite au crash, elle avait un bras à moitié broyé, rendant l'utilisation de ses compétences impossible mais elle était libre. Le sang avait repeint la coque, les voiles à moitiés brulées était d'un noir splendide, elle était assise sur un tonneaux. Et elle était libre, mais qu'est-ce que la liberté quand on attend plus rien de la vie ?

Ces jours ou elles jouaient dans la campagne, ou elles couraient dans les champs... ces jours étaient bel et bien finis, elle était morte et enterrée, la promesse rompue?

Elle ne savait pas... même si elle elle voulait la revoir, lui dire de ne plus s'en faire que tout irait bien. Mais c'était impossible.

Le bateau venait d'échouer sur la berge, un village se profilait à l'horizon. Un billet retour, une missive de la poste ? une carte de localisation ???
Du vide, le village était désert, elle allât à la maison la plus proche, ni en meilleur état que les autres, ni pire. Il ne restait rien, la nourriture était moisie, elle n'avait pas mangé depuis maintenant plusieurs jours, elle le sentais, elle perdait ses esprits. Peut-être restait-il quelque chose dans la cave. Elle y descendit, pour entendre la porte se refermer, mais ce n'était pas ça le pire... dans la cave, il y avait des corps, les corps des villageois, empilés, comme de vulgaire fagots de paille.
Plus tôt, elle aurait du s'en rendre compte plus tôt, il faisait trop froid pour passer à côté mais le manque de nourriture lui avait fait perdre les pédales, elle était arrivée en Nortfendre... Et c'était déjà trop tard, les goules marchaient dans les rues. Elle ne pouvait rien faire, rien faire d'autre que d'attendre et mourir, attendre et penser, penser à ce qu'elle avait oublié, penser à elle qu'elle avait tué. Déjà la folie s'emparait de son esprit, alors avant de s'écrouler elle sera cette pierre, l'unique pierre de son collier qu'elle n'aurait jamais gardé, cette pierre verte qui luisait d'un éclat malfaisant avec laquelle elles jouaient petite. Ses familiers renvoyés de son plein gré... elle pouvait partir. Désespérée, elle serait cette pierre... elle la serait pendant qu'elle s'endormait...

La pierre verte luisait bleu, bleu dans le regard de cette elfe qui était en tout point semblable à celle étalée par terre. Culkicoa regardait sa sœur, elle était triste, de ne pas avoir put la voir plus tôt, lui dire que tout irait mieux et qu'elles pourraient accomplir leur promesse, elle venais juste de sortir de son asservissement et ce qui restait de sa sœur était un corps à moitié inerte... Elle remit la pierre à sa place.
Il ne restait plus qu'a attendre, qu'un jour peut-être elle se réveille...
Elle regardât une dernière fois le diablotin qui l'avait amené à Azuria,

-Nokam : "Son corps survivra"
-Culkicoa : "Ramène là à l'endroit convenu et veille sur elle"
-Nokam : "N'ayez crainte, elle nous à libérés, elle mérite d'être mon maître"
-Culkicoa : "..."
-Nokam : "J'attendrai"
-Culkicoa : "Moi aussi, à bientôt diablotin..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azuria
vétéran
avatar

Nombre de messages : 369
Age : 27
Localisation : Perdu
Réputation : 0
Points : 64
Date d'inscription : 03/06/2007

MessageSujet: Re: Azu   19.11.08 21:34

ps : RP officiel, au firmament de ma syntaxe particulière, et ma méthode d'expression douteuse xD. In-game je vais reprendre depuis là fin^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Azu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie Publique :: Velléité de... role-playing-
Sauter vers: