AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le faux-dieu Hakkar KO !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sareck
Patator
avatar

Nombre de messages : 445
Age : 40
Localisation : Dans ton dos, en train de te soigner car tu as pris l'aggro xD
Réputation : 0
Points : -3
Date d'inscription : 08/07/2006

23072006
MessageLe faux-dieu Hakkar KO !!!

Eh oui, on l'a fait !!!

Le maître de Zul'Gurub, le faux dieu Hakkar à passé l'arme à gauche en cette fin d'après-midi. Pour notre première rencontre avec lui, nous avons du nous y reprendre à plusieurs fois, mais maintenant qu'on a bien compris ces petites manies il nous posera moins de problèmes ^^



Tout ceci pour conclure un fabuleux week-end à ZG, ou nous avons one-shot tout les boss (hormis Hakkar bien sur). Ca a commencé vendredi après avoir laissé Kurinnax gisant dans les sables de Silitus... nous avons éliminé Venoxis et Jeklik. Nous avons continué dans la soirée de samedi et Mar'li, Mandokir, Thekal et Arlokk ont suivi.

Encore GG à tout les participants de ce week-end !!!

Frais et dispo, nous avons attaqué cet après-midi avec Ghaz'ranka en guise d'apéritif avant de nous attaquer a Hakkar.

Il ne reste plus maintenant que le frère de Mandokir a aller titiller : Jin'do le maléficieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Sujets similaires

-
» [Comparatif] Ergot Mina / Faux usée du paysan
» Faux Raccord - LE CDC
» Dieu a dit:
» Khaine, Dieu du Meurtre sanglant et douloureux ...
» Parler avec Dieu
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Le faux-dieu Hakkar KO !!! :: Commentaires

Joli Gun, toujours aussi sympa Smile
Nous arrivions devant le temple de la grande prêtresse Arlokk.
Les sentinelles qui en gardaient l'entrée principale ne furent qu'un détail.
Néanmoins ceux qu'on appelait "buveurs de sang" se montrèrent plus que coriaces.
Déjà qu'ils frappaient comme des brutes avec leurs grandes épées droites, ils avaient la faculté de se régénérer de toute vie animale à proximité.
Nous étions donc obligés de les tenir à distance pour les combattre. Même si nous avions facilement maîtrisé plusieurs d'entre eux dans les quartiers du seigneur sanglant, ici en lieu clos, ce fut autrement difficile; il était impossible de lancer des sorts à travers les murs sans faire crouler tout l'édifice !
Le corps à corps était inévitable, même si les salles du temple étaient vastes, elles ne l'étaient pas suffisamment.
Ce combat de tranchées ne nous permettaient d'avancer que mètre après mètre dans les coulois.
Les rogues tranchaient découpaient, il fallait tuer plus vite qu'ils ne se régénéraient en puisant dans nos vies.
Notre progression nous avait amenés dans un cul de sac, la dernière salle au plus profond de ce temple lugubre.
Déjà quelques panthères se joignaient aux combats.
Nous étions dos à un immense gong doré; nul doute sur son usage !
Il fallait redoubler d'ardeur dans nos coups si nous voulions en sortir vivants.
Nous n'avions aucune chance si nous devions nous battre à la fois contre la panthère et ses sbires.
La dernière panthère tomba, enfin, dans un grondement des plus sourds, mais c'était le bruit du gong, l'un de nous venait de le toucher par mégarde.
Nous n'avions que très peu de temps pour nous préparer à affronter l'Aspect des panthères dans et antre zulien.
Les sorts de protection furent lancés à la hâte, elle apparût du Néant Distordu, chargea le premier venu.
Malheureusement pour elle, Ouedd était déjà tête baissée, tresses tombantes, campée fermement sur ses sabots tenant son bouclier afin d'encaisser la première charge.
Arlokk encaissa en un clin d'oeil 2 coups de boucliers, elle le champion d'Hakkar, dotée d'une force brute et d'une ruse bestiale n'allait pas se laisser faire.
Elle n'était pas dépourvue de talents dans les arts magiques. Avec eux, elle pouvait appeler à elle toutes les panthères.
Déjà les premières arrivaient en grand nombre. Il fallait les contenir.
Nul doute que seuls les guerriers avec leur armure lourde pouvaient résister le plus longtemps même s'ils finiraient pas crouler sous le nombre.
Pour en réchapper, notre seul espoir passait par une défaite rapide de la prêtresse. Dès les premiers instants, nous concentrâmes notre force de frappe. Mais la relation privilégiée qu'elle entretenait avec ses protégées lui permettait de les faire attaquer en priorité l'un ou l'autre de notre groupe; ce qui rendait l'accomplissement de notre mission encore plus improbable. Mais nous n'avions pas le choix.
Pour atteindre le faux dieu, il nous fallait disposer de son champion.
Quel ne fut pas notre désarroi de constater soudain sa disparition !
S'était-elle téléportée ou lancée un sort d'invisibilité ?
Ce répit était néanmoins le bienvenu, même si les panthères ne cessèrent pas d'arriver.
Son attaque précédente, un puissant sort de zone avait laissé la plupart d'entre nous pantois. Les mages en profitèrent malgré tout pour cibler leurs attaques sur les panthères.
Nous ne voulions pas voir nos vaillants amis mourrir alors que nous étions si près du but.
Il fallait tout de même préserver nos forces car le combat s'annoncait long.
Par 2 fois, la prêtresse nous refit son tour de cache-cache. Ala 3e, ses mouvements étaient devenus plus lents, ses réflexes moins rapides, toutes nos attaques touchaient au but...
Et enfin ce fut terminé.
Le premier objectif était atteint.
Le plus dur restait à faire ! mais demain serait un autre jour !!!


Mais comme vous le voyez sur le premier post, le plus dur on l'a fait ^^
Et pour Ossirian ce sera pareil !
Aiguisez vos lames pour qu'on le pende avec ses tripes !!!
ayé c la reprise ^^ mais trop fatigué lol demain y a boulot alors je couche la premiere phrase histoire de pas oublier ^^


...

LA bête s'effondra, la terre le ressenti jusque dans ses entrailles et nous aussi. Dans ses derniers soubresauts, elle déracina plusieurs arbres dont un tomba juste devant les sabots de Ouedd. Ses yeux brillaient quand elle lut l'étonnement sur nos visages, l'étonnement en réalisant qu'elle n'avait toujours pas revetu son armure et qu'elle était restée là à comtempler le combat, une pousse de mage royal dans la bouche. Elle n'avait pas douté de l'issue du combat, de la puissance que nous avions acquise depuis nos premières équipées.

Nos jeteurs de sorts avaient puisé au plus profond de leurs réserves de mana. Bien que le soleil fut très avancé dans le ciel, nous nous devions de suivre les instructions que nous avait fait transmettre le seigneur Saurfang. Nous devions abbattre celui qui commandait aux tigres de Zul Gurub car son quartier serait plus facile à défendre la nuit durant contre les attaques des hordes de chauves souris et de panthères. Nos guides disposeraient des totems et des enchantements pour permettre au groupe de récupérer suffisamment.

Nous redoutions le combat contre le prêtre-tigre. En effet, Erour, un jeune démoniste for talentueux (quoique trop versé dans l'art sombre au point que je le soupconne d'en être dépendant) avait réussi à capturer un porte parole du pretre et à le faire parler. En réalité son corps éthéré, après avoir subit milles morts, lui parla et lui révéla le secret nécessaire pour espérer libérer l'âme du grand prêtre. Le grand prêtre et ses 2 mignons, un chaman et un assassin devaient tous trois périr en même temps. Cela allait donc demander de la coordiantion et de la précision. Les guerriers se préparèrent. La détermination se lisait sur le visage de Slater, il ne retiendrait pas ses coups même s'il devait y rester. Bullhunter lui resterait en réserve au cas où un de nos ennemis chargerait nos jeteurs de sorts. Sa connaissance dans le maniement de tous les types d'armes était plus que parfaite. Son cri de guerre en effrayait plus d'un mais pour notre part redonnait force à nos lames. Il était une vraie machine à tuer.
Le timing fut parfait , nos trois ennemeis furent à terre quasiment au même moment. A notre grand surprise le grand prêtre se releva pour se transformer en une parodie de tigre. Nous aurions du nous en douter. Même dans la mort et dans les ouffrances horribles, le parte parole avait protéger son maître. Evidemment pour lui, il était impossible que nous tuions les 3 trolls et encore moins en même temps. Et si par le plus grand des hasards cela devait arriver, alors dans sa forme la plus parfaite, Thékal ne pourrait que nous punir pour notre effronterie. Bien que le grand prêtre appela à lui tous les tigres de Zul Gurub, ceux ci s'enfuyaient systématiquement car les puissances magiques et démoniques réunies ici étaient beaucoup trop fortes pour elles. Le grand prêtre rendu méconnaissable par le feu et l'ombre qui avaient fini par le consumer au dehors et au dedans mais aussi par tous les coups qui lui avaient été portés tomba face conter terre. Son dos n'était plus qu'une bouillie sanguinolente. Nous nous étions acharnés sur son dos comme jamais !

Notre objectif de la journée était atteint mais nous ne savions pas si la nuit allait petre calme ou pas. Tout dépendra si Hakkar se sentira acculé ou menacé. Mais j'aurais parier que la suffisance des dieux habitait aussi l'avatar d'Hakkar.

En effet la nuit fut plutot tranquille. Il n'y eu 2 assauts, sans doute pour tester notre vigilence et nos défenses.

bon au final ce fut plus qu'une phrase, c'est une peu porri mais bon... faut bien raconter à Blood comment Arlokk est morte non ? on verra demain pour ca =) j'entends d'ici le fwouedd dire "FULL DPS"
A peine le puissant mage remis sur ce qui lui restait de pieds, le sol se mis à trembler, l'eau de la rivière des ronces étranglées bouillonnait furieusement. Le haut-druide Florax leva son imposant marteau et cria (ou plutôt meugla) "l'hydre !!! l'hydre". Un moment de flottement, je rejoignis le druide pour évaluer la situation et voir comment mes assassins et moi pourrions prendre par au combat qui s'annoncait.
Ouedd tentait de sortir de la rivière, sans doute s'y baignait-elle. Et le druide avait gardé un oeil sur elle. Sans armure, sans rien, si ce n'est une chemise brodée blanche qu'elle avait injustement gagner au cours d'une escapade dans les profondeurs du mont blackrock, elle sorti de l'eau en courant. Elle courait à une vitesse que je n'avais pas cru possible chez elle car jamais je ne l'avais vu charger comme font la pluspart des guerriers.
Le combat pour mes assassins et moi serait impossible. La bête était immense et semble t-il dotée d'une épaisse carapace sur tout le corps. Se serait un combat de chasseurs et de jeteurs de sorts. Gulmash s'avanca. Le maître chasseur s'agenouilla pour chuchoter à l'oreille de son familier. Je n'aime pas les chasseurs pour leur couardise et la vilaine habitude qu'il ont à éviter le corps à corps alors que de mailles ils sont vêtus contrairement à nous autres. Je dois cependant reconnaître que le maître chasseur compte parmi les rares que j'ai en estime tant son habileté est reconnue.
La bête avancait lourdement. Ouedd avait réussi à s'echapper mais sans armure je doute qu'elle prenne part au combat.
Enfin elle était sur nous et nous étions prêts. Il fallait la harceler pour laisser le temps aux chasseurs mages et démonistes de l'abattre à distance.
Nos guides invoquèrent la puissance des éléments. Nous pouvions faire confiance à Osborn et Tolgar pour nous montrer le chemin de la victoire.
Ils étaient jeunes tous les deux mais si Osborn était sans doute le plus doué, son excentricité lui avait fait plusieurs fois prendre de mauvaises décisions et le fait de s'entourer perpétuellment de cette fumée d'herbe à l'odeur bizarre n'arrangeait rien. TOutefois Osborn n'était plus le même depuis quelques temps déjà.
La puissance des éléments invoquée et les totems décuplèrent la force de nos mages. Kénbiesse fit appel au froid et un violent blizzard se déclencha. La bête hurla mais nous , nous étions comme immunisés à ce froid. Le combat était loin d'être gagné, la bête avait chargé et propulser dans les airs à maintes reprises plusieurs de mes camarades. C'est alors que je vis 'Sun sortir les deux dagues qu'elle a dans le dos et piquer un sprint vers l'hydre à 3 têtes. L'instant d'après je su ce qu'elle avait en tête au moment où une petite forme grimpait sur le dos de la bête. A coups de dagues elle progressait vers la zone où la bête n'avait pas de carapace. Si elle arrivait à endommager ce qui lui servait d'yeux, la bête n'aurait plus longtemps à vivre. Ce fut le cas. Ce que lui infligea 'Sun la rendit furieuse mais elle ne pouvait plus cibler ses attaques sur nos jetteurs de sorts. Ils pouvaient enfin achever la bête sans crainte.

... la suite demain vais jouer un peu à devinez quoi ? wow bien sûr !!!
L'aube se levait à peine nous étions déjà devant les restes des portes de la cité impie. Au petit matin nous avions eu le renfort des 2 plus puissants mages de nos guildes et de 2 illustres guides chamans. L'avancée serait encore plus facile qu'hier !
Le bruit courait que le seigneur sanglant Mandokir disposait d'un trésor presque aussi grand que celui du faux dieu Hakkar. Le combat fut long et acharné. Ce quartier de la cité grouillait de raptors et de guerriers trolls invincibles au corps à corps tant ils usaient de leur sort qui drainait nos vies. Une fois la vermine éliminée, le seigneur sanglant entra dans une rage folle, il descendit de son raptor celui-ci fonca sur nous sans crier garde ! Le début du combat fut chaotique, nous nous crûmes perdus mais c'est alors que Ouedd et Mamelle déchargèrent toute leur rage sur le raptor et son maître. Nos grands prêtres et druides eurent le plus grand mal à nous tenir en vie. Nos morts le rendraient encore plus fort et plus difficile à vaincre. Soudain le seigneur sanglant chargea, un rapide coup d'oeil et ce que je vis ... Oh mon dieu il a tué Koaal ! notre puissant mage était instable et c'etait cette instabilité qui avait causé sa perte. Le sort de feu qu'il venait de lancer avait été trop violent et avait attiré sur lui l'attention du troll; d'un coup de sa hallebarde, il sépara sa tête du reste de son corps. Ce que je vis me mis dans une rage berserk. Mes compagnons assassins se déchainèrent aussi. Nous n'avions plus le choix, s'il y avait une chance pour que nos prêtres en unissant leurs forces réussissent à faire revenir Koaal, nous nous devions de la saisir. Le devant de l'armure du seigneur sanglant n'avait pas de failles que l'on puisse exploiter de nos dagues. Nous nous déchaînames sur les morceaux de cuir solidarisant son impeccable armure. Si nous souhaitions le vaincre, il faudra qu'il perde ses protections. Il en fut ainsi. Je jubilais. Sa fin était proche. En tombant, son haubert décida nos légionnaires à libérer leurs dernières forces sachant qu'ils sortiraient vainqueurs de ce combat. Les coups que Shak'ti lui portait dans le dos étaient d'une rare violence. Cette trolle qui faisait maintenant partie des Réprouvés avait décidémment du potentiel. Elle avait sans conteste sa place parmi nous. Sans un cri le seigneur sanglant s'effondra. Mamelle se rua sur la hallebarde qu'il serrait encore de ses deux mains pour la lui arracher. Nous ne pouvions lui en vouloir. Elle lui revenait de droit, il avait fait plus que sa part.
Nous avions besoin de retrouver nos forces. Nous savions que la nouvelle de cette défaite du seigneur Mandokir allait semer plus que le doute dans ce qui restait des troupes du faux dieu.

Les combats avaient duré toute la matinée. Le soleil était haut dans le ciel. Ouedd défit son armure. Elle prépara un petit feu pour les poissons qu'elle s'apprêtait à pêcher. Elle était comme une mère pour nous. Parfois boudeuse mais toujours aimante, elle était incontestablement celle qui menait notre groupe avec un calme rare pour une guerrière - normal pour une Taurahe me direz-vous !
Après avoir bu et manger quelques poissons grillés, le grand prêtre Sareck demanda l'aide des guides druides et autres prêtres afin de tenter de faire revenir Koaal parmi nous. La tâche ne fut pas simple. Koaal avait connu la mort au moins une fois déjà et était revenu d'entre les morts par des moyens impurs mais son âme n'avait pas été souillée au contraire de son corps. La cérémonie était dirigée par le grand prêtre. Lui aussi, mort parmi les vivants, il connaissait sans doute mieux qu'aucun d'entre nous ce que pouvait endurer l'âme de Koaal. Un majeur du mage se redressa, signe facétieux qu'il était revenu parmi nous en possession de tous ses moyens. Nous étions au complet prêts à reprendre le combat.
J'ai retrouvé dans mon bazzar notre épopée dans les ruines de zul gurub :p J'ai juste rajouté le couplet sur Arlokk qu'il manquait à l'époque.

----------------------------[°|°]----------------------------


Samedi soir nous partîmes à 15 légionnaires gonflés à blocs par la volonté irréductible de nos prêtres et de notre unique et très respecté druide.

Le soleil se couchait et notre entrée dans l'ancienne citée de l'illustre empire troll perdu se fit avec la plus grande facilité malgré notre petit nombre. Nous crûmes à une embuscade mais les assassins dont nous nous étions attaché les services, après être partis en reconnaissance nous assurèrent que la route jusqu'au prêtre serpent Venoxis était sûre.
Nous continûames alors notre excursion. Après nous être rapidemment débarrassés des serpents et autres trolls protégeant le grand prêtre, nous avions libéré nous avions alors libéré sa colère lorsqu'un des familiers d'une jeune chasseuse trolle se permit de l'attaquer. Ouedd une guerrière Taurahe très expérimentée nous assura qu'elle ferait son possible pour maintenir l'attention du grand prêtre sur elle. Dès que cela fut, on aurait dit qu'une nuée de légionnaires harcelait Venoxis après que Malarîa qui maitrise incroyablement l'art sombre ait réussi à épuiser toute la mana du prêtre. Le combat tourna en notre faveur, nous perdîmes malheureusement un de nos meilleurs assassins.


Dernière édition par le 29.09.06 20:20, édité 1 fois
Re: Le faux-dieu Hakkar KO !!!
Message   Contenu sponsorisé
 

Le faux-dieu Hakkar KO !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie Publique :: News-
Sauter vers: